Le diabète insipide

16 juin

Le diabète insipide provoque des urines trop importantes (peut atteindre 8 à 10 litres par jour et parfois même 15 à 20litres) et une soif accrue, c’est une forme plus rare de diabète. Contrairement aux autres diabète de type 1 ou de type 2 qui entraînent un taux de glucose trop élevé dans le sang. 

 

Qu’est ce que c’est? 

Le diabète insipide est la conséquence d’une déficience ou d’une insensibilité à l’hormone antidiurétique : la vasopressine, cette hormone est produite au niveau de l’hypothalamus et stockée au niveau de l’hypophyse. Ensuite, la vasopressine est libérée au sein de l’organisme pour réguler les quantités d’eau dans le corps. Elle va agir sur les reins pour réabsorber l’eau filtrée et ainsi empêcher son élimination dans les urines et va contribuer à couvrir les besoins en eau dans l’organisme.

Lors d’un diabète insipide, la vasopressin ne peut pas jouer son rôle d’agent antidiurétique, l’eau est éliminée en quantité excessive, ce qui se traduit par une production excessive d’urine associée à une soif intense.

 

Types de diabètes insipide: 

  • Le diabète insipide neurogénique ou central : est provoqué par une libération insuffisante d’hormone antidiurétique au niveau de l’hypothalamus
  • Le diabète insipide néphrogénique ou périphérique qui est engendré par une insensibilité du rein à l’hormone antidiurétique
  • Le diabète insipide gestationnel: une forme rare survenant durant la grossesse qui est le plus souvent la conséquence d’une dégradation de la vasopressine dans le sang
  • Le diabète insipide dipsogène qui est caractérisée par un trouble du mécanisme de la soif au niveau de l’hypothalamus.

 

Cause du diabète insipide: 

Les causes du diabète insipide sont le plus souvent acquise:

-équelles de  traumatisme crânien ;

-Méningite ;

-Encéphalite ;

-Intervention neurochirurgicale dans la région hypothalamo-hypophysaire ;

-Tumeur du cerveau (craniopharyngiome, métastase de cancers bronchique, mammaire, colique) ;

-Tuberculose ;

-Sarcoïdose ;

-Histiocytose X ;

-Maladie de Schuller-Christian ;

-Granulomatose de Wegener ;

-Parfois une maladie de système ( collagénose) avec localisation hypophyso-hypothalamique.

 

Les diabètes insipides peuvent être également sans cause trouvée et correspondent à une maladie héréditaire ( transmis par les femmes et ne se manifestant que chez l’homme) ou secondaire à une maladie rénale chronique ou encore provoqué par un médicament : sels de lithium, aminosides, anesthésie au méthoxyflurane.

 

 

Les symptômes du diabète insipide : 

  • polyure: L’un des symptômes typique du diabète insipide est la polyurie. Il s’agit d’une production excessive d’urine dépassant les 3 litres par jour et pouvant atteindre jusqu’à 30 litres dans les cas les plus graves.
  • Polydipsie : c’est la perception d’une soif intense située entre 3 à 30 litres par jour.
  • Nycturie possible: besoin d’uriner la nuit
  • Déshydratation : en l’absence d’une prise en charge adaptée, le diabète insipide peut induire une déshydratation et une altération fonctionnelle de l’organisme.

Une hypotension et un état de choc peuvent être constaté.

 

Diagnostic : 

Le test de restriction hydrique:

Il permet de déterminer s’il existe encore des possibilités de sécrétion de l’hormone ADH. L’épreuve est pratiqué en milieu hospitalier pou compenser une éventuelle déshydratation:

  • le malade urine puis on le pèse et il s’allonge dans un lit
  • Toutes les 15 minutes, on le pèse, on lui prend la tension
  • Et toutes les 30 minutes on recueille les urines dans des bocaux numérotés.

 

L’épreuve cesse quand le malade présente des signes de désagrément: angoisse, sécheresse des muqueuses accélération du pouls, baisse de la pression artérielle et du poids.

L’association de la déshydratation et de l’impossibilité par le rein de concentrer les urines malgré la suppression de boissons, permet le diagnostic.

Le vrai diabète insipide ne peut pas mener cette épreuve jusqu’à son terme.

 

Le test à la vasopressine: 

Il permet de reconnaitre la carence en ADH.

D’autres tests peuvent être pratiqués: les plus utilisés sont les épreuves thérapeutiques qui utilisent la propriété antidiurétique de certains médicaments.

Le dosage de l’hormone antidiurétique :

Le dosage permet de montrer après analyse des résultats, la diminution de l’hormone antidiurétique.

 

Les traitements du diabète insipide: 

La prise en charge dépend de nombreux paramètres dont le type de diabète insipide. Elle peut notamment inclure:

-une hydratation adaptée ;

-la restriction de la consommation de sel alimentaire et de protéines ;

-l’administration de vasopressine ou de formes analogues comme la desmopressine ;

-l’administration de molécules stimulant la production de vasopressine comme les diurétiques thiazidiques, le chlorpropamide, la carbamazépine, ou encore le clofibrate ;

-un traitement spécifique ciblant la cause identifiée.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

agence-de-communication-dig... |
Agencesereputation |
Depruncom |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | neha24
| Faits divers
| Mulhouse actualités