le diabète

17 juin

Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang ou hyperglycémie. Il existe deux types de diabète, dus à des dysfonctionnements différents : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. 

 

Qu’est ce que le diabète ?

Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Cela se traduit par un taux de glucose dans le sang (appelé glycémie) élevé : on parle alors d’hyperglycémie.

Les aliments sont composés de lipides (graisses), protéines (protéines animales ou végétales) et glucides (sucres, féculents). Ce sont eux qui fournissent l’essentiel de l’énergie dont a besoin le corps pour fonctionner, passent dans l’intestin puis rejoignent la circulation sanguine.

Lorsqu’on mange, le taux de sucre dans le sang augmente, les glucide sont alors transformés essentiellement en glucose. Le pancréas détecte l’augmentation de la glycémie. Les cellules bêta du pancréas, regroupées en amas appelés îlots de Langerhans, sécrètent de l’insuline. L’insuline fonctionne comme une clé, elle permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme: dans les muscles, dans les tissus adipeux et dans le foie où il va pouvoir être transformé et stocké. Le glucose diminue alors dans le sang. Une autre hormone, le glucagon, permet de libérer le glucose stocké dans le fois, en dehors des repas, lors d’une baisse énergétique ou d’une baisse de glycémie. C’est l’équilibre de ces hormones qui permet de maintenir la glycémie stable dans le corps. En cas de diabete, ce système de régulation ne fonctionne pas.

Les symptômes : 

Peu importe le type de diabète, les symptômes sont les mêmes. Ils sont souvent plus insidieux dans le cas du diabète de type 2.

  • Une élimination excessive d’urine ( il est fréquent de se lever la nuit pour aller uriner)
  • Une augmentation de la soif et de la faim
  • une perte de poids
  • Une faiblesse et une fatigue excessives
  • Une vision floue
  • Une augmentation de l’occurence et de la récurrence des infections de la peau, des gencives, de la vessie, de la vulve ou du prépuce
  • Un ralentissement du processus de cicatrisation
  • Un engourdissement ou un fourmillement dans les mains et les pieds.

 

Il y a deux principaux types de diabète : 

  • Diabète de type 1 : 

Survient le plus souvent chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte jeune. Il est beaucoup moins fréquent que le diabète de type 2.

Le pancréas ne fabrique plus d’insuline de façon suffisante. En son absence, les cellules ne peuvent plus utiliser correctement le sucre qui circule dans le sang. L’hyperglycémie apparait rapidement dès que le niveau d’insuline devient insuffisant.

 

  • Diabète de type 2: 

Survient généralement après l’âge de 20 ans mais peut parfois apparaitre dès l’adolescence. Il est plus fréquent et concerne environ 90% des personnes ayant un diabète. Il touche 4% de la population en France soit environ 2,5 millions de personnes. Ces chiffres augmentent chaque année.

Le développement du diabète de type 2 se fait sur plusieurs années, en 3 étapes :

  • tout d’abord, les cellules de l’organisme deviennent résistantes à l’insuline. Cette résistance est normale avec l’âge mais elle est aggravée par l’excès de tissus gras en cas de surpoids et d’obésité. Ce stage s’appelle : insulinorésistance. Le glucose s’accumule dans le sang et une hyperglycémie s’installe progressivement.
  • L’organisme tente de s’adapter. Dans un premier temps, le pancréas augmente la production d’insuline : cela s’appelle l’hyperinsulinisme
  • après plusieurs années (10 à 20 ans), le pancréas s’épuise et ne peut plus sécréter suffisamment d’insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang : c’est le stade d’insulinodéficience.

Après plusieurs années d’évolution, des complications par atteinte des artères et des nerfs peuvent apparaître. Un traitement et un suivi médical adaptés permettent de les limiter.

Les personnes à risque :

Autant pour le diabète de type 1 que de type 2, il semble que la prédisposition génétique soit un facteur déterminant pour l’apparition de la maladie.

Facteurs de risque:

La sédentarité et l’alimentation à l’occidentale (riche en gras saturés et en produits animaux, pauvres en fibres végétales), le surplus de poids (surtout lorsque le gras se concentre sur l’abdomen) et l’hypertension multiplient le risque de diabète de type 2.

 

Diagnostic : 

Le diagnostic du diabète s’effectue le plus souvent lorsque les premières complications surviennent. C’est une prise de sang montrant une hyperglycémie a plus de 1,20g/l constatée à au moins 2 reprises. Le dosage sanguin de l’hémoglobine glyquée est devenu le meilleur indice de surveillance du diabète et des traitements antidiurétiques.

L’hémoglobine glyquée ou HbA1C évalue la glycémie moyenne des 3 à 4 mois précédant le bilan.

Un bilan systématique des complications est nécessaire. Il passe par un examen ophtalmologique afin de rechercher une rétinopathie ( fond d’oeil, acuité visuelle, tension oculaire et angiographie rétinienne), un électrocardiogramme, un examen des pieds, un écho-doppler des vaisseaux des membres inférieurs lorsqu’une diminution ou une absence de pouls pédieux est constatée, ainsi qu’un bilan sanguin à la recherche d’anomalies lipidiques et la recherche d’albumine dans les urines afin de dépister une néphropathie diabétique.

 

Les complications : 

Elles sont nombreuses et peuvent être sévères. Ces complications aggravent le diabète et tendent à faire baisser l’espérance de vie des personnes atteintes. La majorité des complications liées au diabète peuvent être évitées, réduites ou retardées si le diabète est dépisté et traité précocement et correctement. Les principales complications du diabète sont :

 

  • la rétinopathie diabétique (responsable à terme d’une cécité),
  • les complications cardio-vasculaires,
  • la néphropathie diabétique aboutissant à ‘insuffisance rénale, la neuropathie diabétique,
  • les infections, les ulcères de pied et de jambe.
  • On peut aussi observer des complications aiguës comme le coma hypoglycémique ou acido cétrosique.

 

 

Les deux principaux types de diabète sont des maladies différentes mais caractérisées par un excès de sucre dans le sang et doivent être prises au sérieux et traitées efficacement. Malgré les avancés de la recherche médicale, le diabète reste une maladie qui se soigne très bien mais ne guérit pas. Il faut donc toute sa vie se surveiller, garder de bonnes habitudes alimentaires, pratiquer une activité physique et prendre régulièrement son traitement.

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

agence-de-communication-dig... |
Agencesereputation |
Depruncom |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | neha24
| Faits divers
| Mulhouse actualités